Aller au contenu

The Manx Cat Project | Épisodes 4·5

Écarlate la Compagnie | Elsa Poisot | Sonia Boutitie

Théâtre

ApprendreContesterMatrimoine
Couverture du Manx Cat Project
Durée : 1h30

Mardi 20 Sept | 19h | FR
Samedi 24 Sept | 18h | FR

The Manx Cat Project est développé au sein d'Écarlate la Cie. Il s'agit du 5ème Acte du projet multiforme la Deuxième Scène conçu pour lutter contre les inégalités de droits et de pratiques dans le domaine des arts de la scène et pour l’accès à un répertoire valorisant le matrimoine.

5 metteuses en scène, 3 autrices ont reçu une commande : à partir d’archives nationales, faire émerger des femmes ou des œuvres effacées de l’histoire ou du moins minorées à travers la production d’une œuvre scénique inédite de 4H00 séquencée en 5 formes théâtrales de 45min.
Au total le projet s’inscrit dans une collaboration avec plus d’une quarantaine de femmes artistes (créatrices techniques, autrices, metteuses en scène, dramaturges…) dans un cycle de recherche et création.

Un siècle de féminisme belge — c’est cette histoire méconnue, cette histoire enfuie, que tissent ensemble les cinq propositions. Qui se souvient des noms d’Adèle Hauwel ou de Suzan Daniel ? Et pourtant ces figures, avec leur courage, leur ténacité, leur humour, leur génie et leur mauvais caractère (parfois), ont transformé radicalement la société dans laquelle nous vivons. Sans elles, nous vivrions dans un monde sans contraception ni avortement légal, sans droits pour les personnes LGBTQI, sans recours contre les inégalités de salaires, un monde en fait que nous peinons à imaginer, tant ce nouveau pacte social qu’elles nous ont transmis, avec ses multiples formes possibles d’épanouissement individuel, amoureux et collectif, nous semble aller de soi.

Épisode 4 : Le cas Nele Marian
À partir des archives relatives aux œuvres de et à Nele Marian et aux congrès panafricains.
Adaptation et mise en scène Marie Diaby | Assistanat à la mise en scène : Judith Ribardière | Distribution : Marie Diaby, Tamara Kalvanda, Estelle Strypstein

Épisode 5 : Suzan·ne
À partir des archives relatives à Suzan Daniel.
Écriture Marthe Degaille | Mise en scène Leïla Devin | Distribution : Rebecca Fels, Maya Lombard, Lauryn Turquin

Lieu:

les Riches-Claires
Épisode 4 : Le cas Nele Marian
Deux boîtes, les deux seuls contenants dédiés à une femme racisée au centre d'archive pour l'histoire des femmes. Elles contiennent ce qui reste des effets personnels de Mathilde Idalie Huysman, autrice et poétesse belgo-congolaise qui publiait sous le nom de Nele Marian. Deux boites pour reconstituer le parcours de cette femme née en 1906 d’une relation entre un militaire belge et d'une jeune fille de la région de Lisala. Deux boîtes. C’est peu pour résumer une vie qui s’étale sur tout un siècle, peu pour comprendre le parcours ambigu d’une femme qui s’exprima sous l’ère coloniale, sous l’ère nazie puis qui ne s'exprima plus du tout. Deux boîtes, c’est le point de départ de ce spectacle réunissant deux actrices et cherchant comment cultiver la mémoire de ce qui n'a pas été retenu.
Épisode 5 : Suzan·ne
Le code pénal belge fait pour la première fois mention de l’homosexualité en 1965 – à des fins discriminatoires. Avant cela, l’homosexualité n’existe pas, et les lesbiennes encore moins car très nombreuses à se marier sous la pression sociale – ce qui est moins le cas pour leurs homologues masculins. Née en 1918, Suzan Daniel (née Suzanne de Pues) pose en 1931 un geste inédit : âgée de 14 ans, elle est la première femme belge à publier une critique de cinéma. Dans le courrier des lecteurs de la revue Film, elle ne tarit pas d’éloges sur « Jeunes filles en uniforme », film lesbien réalisé par Léontine Sagan. Le 14 février 1933, elle écrit : « J’aime. Hélas, c’est une femme ». Au cours des années 50, elle s’auto-forme à la psychanalyse, et intervient dans plusieurs congrès internationaux sur l’égalité sexuelle : elle tente de problématiser la place de l’homosexualité – et plus particulièrement des femmes lesbiennes - dans la société belge. En 1953, elle fonde le « Centre culturel de Belgique », première association LGBT belge, elle y est la seule femme lesbienne. Quelques mois plus tard, un des membres dit : « Je ne me laisserai pas commander par une femme ». Epuisée, aigrie et à bout de lutte, Suzan quitte alors la vie militante. Le premier fond d’archives LGBT de Belgique, créé en 1996, porte son nom. Très touchée par cette démarche, elle y a laissé de nombreuses archives. Ces documents sont précieux, d’autant plus que Suzan Daniel est la seule femme lesbienne francophone à avoir laissé des traces visibles de son homosexualité dans ses archives, participant ainsi à la reconstitution laborieuse d’une histoire LGBT belge en ce début de 20e siècle.
Distribution
MISE EN SCÈNE Laure Lapel, Solène Valentin, Marie Diaby, Lou Joubert, Leila Devin | AUTRICES Marthe Degaille, Marie Vaiana, Capucine Berthon | INTERPRÈTES Marie Coyard, Julie Jaroszewski, Souâd Toughraï, Léa Quinsac, Lara Van Drooghenbroek, Lauryn Turquin, Rebecca Fels, Maya Lombard, Rokia Bamba, Duy Nhân N’Guyen, Yasmine Yahiatene, Marie Diaby, Tamara Kalvanda, Estelle Strypstein, Yasmina Al-Assi | ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE : Judith Ribardière | SCÉNOGRAPHIE La Collective Crabe - Camille Rolovic, Clémence Jussaume, Hélène Beutin, Marie Menzaghi, Nathalie Moisan | RÉGIE GÉNÉRALE ET CRÉATION LUMIÈRE Ines Isimbi, Lou Van Egmond, Françoise Pierre | COSTUMES Solène Valentin, Milena Forest | COMITÉ D’ACCOMPAGNEMENT DRAMATURGIQUE Jeannine Dath, Marie-Cécile Henrion, Anne Thuot, Penda Diouf, Clotilde Moynot, Camille Khoury, Miriam Youssef
Crédits
DIRECTION ARTISTIQUE ET PRODUCTION Écarlate la Cie - Elsa Poisot et Sonia Boutitie | COPRODUCTION Mars - Mons arts de la scène, La Maison poème | Midis de la poésie – FrancoFaune, FAME festival*, Arts et Publics, le Centre des Arts Scéniques, la SACD, le CED-WB | AVEC L’AIDE DE Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles aux services Culture, Egalité des chances et Education Permanente, la Cocof aux services Culture et Egalité des chances et lutte contre les discrimination, de la Région Bruxelles Capitale (Equal), de la Loterie Nationale | AVEC LE SOUTIEN DE la Chaufferie - Acte 1, de la Bellone, de Passa Porta, du Festival Voix de Femmes, du Carhif, de Mundaneum, des Archives et Musées de la Littérature, de la Balsamine, du CC Uccle, de Garage 29, du BAMP, du Théâtre Océan Nord de la Fabrique de Théâtre, de la Ville de Bruxelles au service Culture, de la COOP.
Faire défiler vers le haut