Aller au contenu

Disabled Revolutionary Subjects

Atelier d'écriture

Corps futurs

23.09.23 | 14h
FR
Semi mixitée handi·e

Durée : 4h

Lieu : Bruegel

Fictions de soins communautaires

Nous vous invitons lors de cet atelier d’écriture collective à construire ensemble des récits à la frontière entre les disabilities studies et la science-fiction. Cet atelier vise à interroger les différentes visions et modèles du handicap dans le futur. Durant cette journée de recherche-écriture, nous nous emparerons de textes SF et disability studies pour écrire des récits collectifs autour de ces thématiques.

Que serait une société pensée du point de vue handi·x ? Comment y seraient abordées les questions d’autonomie et de dépendance ? Comment hacker, comment s’allier ? À quoi ressemblerait un monde qui ne viserait pas à corriger les corps et à éradiquer le handicap ? Quel serait le rôle des personnes valides habituellement dominantes dans ce type de société ? Comment collaborer dans une pratique de révolution de l’esprit ?

Atelier sur inscription de 10 places en mixité partagée, cinq personnes valides et cinq personnes handi·x. Animées par Luz de Amor du collectif de SF féministe la Satellite et Oblio Pic, artiste militant handi non-binaire.

Pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer jusqu’à l’adresse physiquement : il est possible d’assister à l’atelier en distanciel (pour participer aux activités ou juste écouter).
Pour des précisions supplémentaires (accessibilité de lieu) ou nous faire part d’un besoin d’aménagement particulier, vous pouvez nous contacter à l’adresse where@famefestival.be

Oblio Pic
Oblio est un artiste autiste non-binaire, qui explore à travers sa pratique les questions d'autonomie et de lutte pour le droit des personnes handix. Son travail oscille entre la recherche et la création, notamment à travers un projet éditorial qui questionne l'insertion des artistes handicapés dans l'art contemporain. Il accorde une grande importance à porter la voix et les récit collectifs d'une communauté souvent laissé sur le carreau. Dans ses recherches antérieures, il a également exploré les questions d'écologie queer et relation symbiotique inter-espèce à travers la micro-édition.
La Satellite
La Satellite (Luz de Amor, Marine Forestier, moilesautresart et Astrid Vandercamere) est une collective curatoriale bruxelloise regroupant des écrivain.es, artistes et performeureuses travaillant sur les féminismes intersectionnels dans la science-fiction contemporaine. Portée par une énergie collective où se complètent des points de vue singuliers, la Satellite a pour ambition d’investir différents lieux comme autant de «satellites» potentiels en proposant des moments de fédération où la science-fiction déborde des seuls champs littéraire et cinématographique en se donnant à voir, écouter, explorer, goûter, à travers des propositions artistiques originales et hybrides. Investissant des espaces et des médiums divers, la Satellite propose depuis trois ans des évènements plastiques, performatifs et transdisciplinaires, envisageant la curation comme un outil de visibilisation tout en construisant un récit cohérent et sensible autour des thématiques qui lui sont chères.
Luz de Amor
Luz de Amor est écrivaine, thérapeute et artiviste. Iel est personnage, théoricien.ne et performeureuse de fictions. Elle écrit, il s’auto-édite, imprime et distribue de manière indépendante. Sa pratique artistique s’est développée via l’écriture, nourrie par les écoféminismes, l’auto-fiction, la science-fiction et la fabulation. Ces champs s’imbriquent pour définir des identités collectives fictionnées. Son travail est aussi un levier pour comprendre et négocier avec son propre vécu, ce qui se joue autour d’iel et les écarts ou rencontres entre ceux qui participent à ses expériences performatives et leur réalité.
Faire défiler vers le haut