Aller au contenu

Édito 2022

Du 19 au 24 septembre 2022, le FAME entame sa première édition !

Pour l’occasion, sa première thématique sera justement Ouverture(s). Ouvertures au pluriel, car il s’agit d’ouvrir notre programmation dans l’espace, dans le temps, d’ouvrir vers la pluralité des corps, des âges, des subjectivités, des récits et des imaginaires.

Ainsi, la programmation rassemble des artistes internationaux·ales et belges, de compagnies francophones et néerlandophones, et est composée de spectacles d’artistes confirmé·es et émergent·es.

L’ouverture, c’est aussi une volonté de ne pas réduire le réel à un seul regard sur le monde, ou limiter les autres à un seul aspect, à une seule identité, fixe et définitive. Ouvrir consiste alors à multiplier les angles de vue, les positionnements, les opinions.

Ouvrir, c’est aussi ne pas contraindre les femmes et minorités de genre à ne parler que de leurs vécus, de leurs existences et de leurs identités, mais d’interroger le monde via leurs regards et leurs créations.

C’est pourquoi FAME déploie sa programmation selon cinq pistes, le long desquelles trottiner. Ces pistes ne sont pas des autoroutes barricadées. Au contraire, elles sont souples, s’entrecroisent et traduisent les chemins que vous pouvez emprunter pour arriver jusqu’aux spectacles, aux ateliers, aux conférences, etc.

1 | Arts et Matrimoine
2 | Arts et Corps
3 | Arts et Systèmes d’exploitations
(genrés, sociaux, coloniaux)
4 | Arts et Relation au vivant
5 | Arts et Queer

Dans l’idée de faire dialoguer les arts et les féminismes, qui est l’ambition du festival, chacune de ces pistes s’inspire des questionnements qui animent et agitent les courants féministes contemporains : les féminismes matérialistes, décoloniaux, queer, l’éco-féminisme, les féminismes pro-sexe, le transféminisme, etc.

#where

Vous vous demandez où a disparu le "where", de l'acronyme Festival where Arts Meet Empowerment ? Nous avons transformé le grand absent en un symbole de la rencontre et des croisements entre les publics pendant le festival. Venez découvrir le projet du #where.

Charte

FAME s’est donné comme guide une série de verbes, qui orientent nos relations avec les artistes, les publics, et entre les membres de l'équipe elle·ux-même.

Intentions

1

Contribuer à la visibilité, à la diffusion et à la production du travail des artistes femmes et minorités de genre

2

Contribuer à la diffusion et à la production des savoirs sur le dialogue entre arts et féminismes

3

Offrir un lieu de découverte esthétique

4

Fournir des outils d’émancipation pour les femmes et minorités de genre dans le champ de la culture

5

Créer un lieu de transmission et d’apprentissage à destination du grand public sur les apports des féminismes

6

Contribuer à diffuser des nouveaux imaginaires, plus inclusifs et plus justes

Origines

Depuis 2015, il y a une prise de conscience des inégalités de genre et des discriminations dans le secteur culturel (affaire Weinstein, procès Jan Fabre, mouvement #meetoothéâtre, création du mouvement FS, etc.). Des études quantitatives et qualitatives sont aujourd'hui en cours afin de continuer à mettre en lumière ces violences.
En résumé, les femmes, les minorités de genre, à fortiori les personnes non-blanches, sont présent·es, mais sous-représenté·es dans le champ de la Culture – et ce tant au niveau économique qu’au niveau symbolique :

À un niveau économique : plafond de verre d’ascension sociale

· sont moins présent·es dans les lieux de pouvoir : aux postes de direction de théâtres, aux postes d’enseignant·es titulaires dans les écoles d’Arts
· ont des carrières souvent moins longues et plus précaires
· disposent de moins de moyens financiers pour créer et ne sont pas soutenu·es institutionnellement au même niveau que les hommes cisgenres.

À un niveau symbolique :
sert de modèle et donc reconduit les discriminations

· ont accès à des rôles moins complexes et subalternes
· les normes de genre et de beauté continuent à déterminer les distributions
· les personnages de femmes sont fréquemment stéréotypés, avec des différences selon les rôles de femmes blanches et de femmes racisées.

La création du FAME · Festival where Arts Meet Empowerment entend ainsi soutenir le travail de ces artistes, dans une programmation qui veut proposer d’autres regards sur le monde, de nouveaux imaginaires, plus inclusifs et plus justes.
La création du FAME est une initiative de l'Échevine de la Culture de la Ville de Bruxelles, Delphine Houba, qui entend ainsi contribuer à renforcer l’égalité dans le champ de la culture.

Voici différentes ressources pour se sensibiliser à l’invisibilisation des femmes, des minorités de genre et des personnes racisé·es dans le milieu culturel :

Équipe

Camille Khoury

elle

Direction Artistique

Laetitia Miranda-Neri

elle

Direction de Production

Dorothée Dassy

elle

Gestion Administrative & Financière

Effir Libilbéhéty

iel

Presse & Communication

Aliette Griz

iel

Chargé·e de dispositifs de relations et de rencontres

Anna Lits

elle

Chargée de dispositifs de relations et de rencontres

Joëlle Reyns

elle

Coordination Technique

Réianne Ismaili

elle

Stagiaire Presse & Communication

Louise Calvo

elle

Stagiaire Production & Administration

Partenaires

Nous remercions chaleureusement l’ensemble des partenaires financiers qui nous permettent de réaliser le festival tel qu’il est. Nous remercions également les différents lieux qui accueillent l’édition du FAME 2022, pour leur confiance et leur soutien à cette première édition.

Une initiative de Delphine Houba, Echevine de la Culture de la Ville de Bruxelles.
Avec le soutien de Faouzia Hariche, Echevine de l’Instruction publique, de la Jeunesse et des Ressources humaines de la Ville de Bruxelles, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Loterie Nationale.
En collaboration avec visit.brussels

Enfin, le FAME n’aurait pas lieu sans l’aide et la présence des associations bruxelloises, que cela soit à travers des partenariats ou la programmation parallèle du #where. Nous les remercions pour leur dévouement et leur engagement.

Alice Rivières · Anotherlight asbl · Armée du salut · Aslan Borek · Babel subtitles · Barbara Métais-Chastanier · Bartolomeo de la Punzina · Benoît Lavalard · Bibliothèque des Riches-Claires · Bij Ons · Bru·X·elles · Camille Circlude · Camille Husson · Capucine Berthon · Catherine Tabard · Centre Amazone · Christine Aventin · Comité des femmes sans papiers · Cyclo · Écarlate La Compagnie · Ding Ding Dong · Elsa Poisot · Enz@ · Eric De Staercke · Esther Poch · Fleur Courtois · Gilles Jacinto · Groupe One · Gwendal Raymond · Journée du Matrimoine · Kelly Furtado · La Salve · Léa Vandooren · La Ligue des Familles · Lili Deplus · Madame Keïta · Maria Kakogianni · Marie Vaiana · Marthe Degaille · la Mercerie · Miriam Youssef · Muriel Plana · Murielle Lô · Niall Plumb · Nim Gamboa · Osmose · PAF · Pascale Barret · QREw · Radio Panik · Sébastien Schmit · Service Culture Cinématographique asbl · Sina Kienou · Sisterhood · Soledad Kalza · Stéphanie Gilard · Suzanne Cleerdin · Super Fourchette · Syndicat des Immenses · Tashweesh Festival · Tulitu · Valérie Enderlé · Vulcana · yamina el atlassi · Zabou Thelen

Faire défiler vers le haut