Aller au contenu

À propos

FAME est un festival d’arts de la scène pluridisciplinaire, qui a vocation à faire découvrir une pluralité d’imaginaires, plus inclusifs et plus justes, via le travail artistique et les réflexions des femmes et des minorités de genre. Il a lieu chaque année en septembre, dans plusieurs lieux de la ville de Bruxelles. Au programme, théâtre, cirque, performance, concerts, projections, conférences, ateliers, avec des personnes qui créent, des personnes qui pensent, des personnes qui luttent.

La programmation du festival mélange chaque année des artistes internationaux et vivant en Belgique (francophones et néerlandophones), et mêle sans distinction jeune création, artistes émergent·es et artistes confirmé·es.
En plus des artistes, FAME invite également des associations de terrain, des collectif·ves, des activistes à partager la programmation pour donner voix à leur travail, créer réseau et résonances entre des propositions artistiques, politiques et engagées.

Visions

 

Ceci n’est pas un festival féministe.

 

Car ce festival ne prétend pas se substituer aux luttes sociales et politiques qui ont fait et font avancer les droits des femmes et des minorités de genre vers plus de justice et d’égalité. Ceci est un festival d’arts, de réflexions, de découvertes et de jeux.

De joies aussi.

Car les artistes n’ont pas pour fonction d’éduquer, de cultiver, de rendre intelligent·e ou moins obtus, même si cela peut parfois arriver. Les artistes sont des personnes qui créent des œuvres.
Qu’i·els soient artistes à plein-temps, à mi-temps, à quart-temps.
Qu’i·els soient artistes le week-end, le dimanche, un jour par mois, un jour par an.
Les plein-temps, mi-temps, quart-temps artistes sont malgré tout celle·ux qui contribuent à produire nos imaginaires du monde.
Et il y a des imaginaires plus égalitaires, plus justes et plus inclusifs que d’autres. Ce sont ceux-là que l’on veut vous montrer.

 

Alors ce festival n’est pas un festival féministe.

 

Mais c’est un festival créé et pensé en féministe.
En dialogue avec les féminismes.

 

Un festival qui valorise le travail et les créations d’artistes femmes et issu·es des minorités de genre. Femmes racisé·es et blanc·hes, cis ou trans, personnes non-binaires, celle·ux avec ou sans domicile fixe, avec ou sans plan épargne, lesbien·nes hétéro bi, avec ou sans famille, avec ou sans handicap visible ou invisible, professionnel·les ou amateur·ices, du présent, du passé et du futur.

 

Au sens large et au sens trouble.

 

Ceci est un festival pour vous qui pensez que les femmes et les minorités de genre ont aussi une digne place dans le monde.

Ceci est un festival où vous pouvez venir seul·es ou accompagné·es, avec vos enfants, votre époux·se, vos amoureux·ses, votre famille et vos adelphes, vos ami·es et vos grand-parent·es, votre parrain·e et votre voisin·e. Vous trouverez toujours un espace pour vous.

Missions

1

Contribuer à la visibilité, à la diffusion et à la valorisation des productions et du travail artistique des femmes et des personnes issues des minorités de genre.

2

Contribuer à créer et diffuser de nouveaux imaginaires, plus inclusifs et plus justes.

3

Contribuer à la production et à la diffusion des savoirs sur le dialogue entre arts et féminismes.

4

Fournir des outils d’émancipation pour les femmes et minorités dans le secteur de la culture.

5

Créer un lieu de transmission et d’apprentissage à destination du grand public.

6

Changer les pratiques d’accueil pour les publics et les artistes, repenser l’inclusivité et la sécurité dans l’organisation et sur le temps du festival.

Charte

FAME s’est donné comme guide une série de verbes, qui orientent nos relations avec les artistes, les publics, et entre les membres de l'équipe elle·ux-même.

Éthique de programmation

Le choix des spectacles et activités est justifié par la justesse de leur inscription dans la thématique annuelle, et par ce qu’i·els peuvent apporter en termes esthétiques et politiques sur ces sujets.

Les spectacles programmés n’auront donc pas forcément comme thème le genre, les femmes et les féminismes. En refusant le genre comme thème, il s’agit de ne pas contraindre les femmes et les minorités de genre à ne parler que de cette identité.

Sans se substituer aux discours féministes, il s’agit de voir ce que les réflexions et savoirs féministes apportent à l’art, mais aussi ce que l’art (qui ne reproduit jamais le réel mais le modélise, l’interroge, le critique et le rêve) peut apporter aux féminismes.

En d’autres termes, comment l’art comme langage propre peut-il permettre d’inventer de nouveaux imaginaires, plus inclusifs, émancipateurs et plus justes ?

Vous souhaitez postuler ? Sachez déjà que :

1 · Nous programmons principalement du théâtre, danse, cirque et performance.
2 · Nous faisons attention à panacher la programmation d’artistes locaux et internationaux.
3 · Le festival fait uniquement de la diffusion et ne produit pas de spectacles.
4 · Nous programmons autour d’une thématique annuelle UNIQUEMENT.

Éditions précédentes

Découvrez nos éditions précédentes à travers ces liens dédiés, où éditos, affiches, photos, captations, programmations et partenaires vous invitent à revivre la richesse de nos moments partagés.

Histoire

Depuis 2015, la prise de conscience de l’existence d’inégalités de genre, de violences et de discriminations dans le secteur culturel prend de plus en plus d’ampleur.

En 2016, la Bellone met en lumière les inégalités de genre dans le secteur culturel.
En résumé, les femmes, les minorités de genre, à fortiori les personnes non-blanches, sont présent·es, mais sous-représenté·es dans le champ de la Culture – et ce tant au niveau économique qu’au niveau symbolique.

En 2020, Delphine Houba lance un appel à projet pour doter Bruxelles d’un festival féministe d’envergure.

En 2021, Camille Khoury y répond et propose un festival d'Arts de la scène, car un tel festival (de théâtre, féministe) n’existe pas à Bruxelles.

La création du FAME · Festival where Arts Meet Empowerment entend ainsi soutenir le travail de ces artistes, dans une programmation qui veut proposer d’autres regards sur le monde, de nouveaux imaginaires, plus inclusifs et plus justes.

Voici différentes ressources pour se sensibiliser à l’invisibilisation des femmes, des minorités de genre et des personnes racisé·es dans le milieu culturel :

Équipe

Alessandro Carlucci

iel, elle

Relations & Rencontres

Amina Zoukani

elle

Administration & Finance

Camille Khoury

elle

Direction Artistique

Effir Libilbéhéty

iel

Presse & Communication

Joëlle Reyns

elle

Technique

Laëtitia Miranda-Neri

elle

Production

Mélina Ghorafi

elle

Relations & Rencontres

Nadia Zoukani

elle

Administration & Finance

Ainsi que

Webdesign :
Cobéa Coop

Design graphique :
Kidnap Your Designer

Traduction :
Ludmila Kourline et Niall Plumb

Partenaires

La création du FAME est une initiative de l'Échevine de la Culture de la Ville de Bruxelles, Delphine Houba, qui tend ainsi contribuer à renforcer l’égalité dans le champ de la culture.

Faire défiler vers le haut