Aller au contenu

Moudjahidate

Alexandra Dols

DiscussionFilm

20.09.23 | 20h30
FR
12+

Durée : 2h

Lieu : Riches-Claires

2023-film-dols-01-CalexandraDols-R
Récits d’anciennes combattantes algériennes contre le colonialisme français.

À travers les récits d’anciennes combattantes algériennes contre le colonialisme français, ce documentaire sorti en 2007 nous invite à la rencontre de ces Moudjahidate.
Elles sont poseuses de bombe, agentes de liaison, infirmières, soldates au maquis ou encore dans une solidarité active car « femmes de » prisonniers politiques. Toutes évoquent également les villageoises, qui assuraient l’hébergement et le ravitaillement des combattant·es.
Les formes d’engagements des femmes sont multiples tout comme leurs « identités sociales ». Alors, comment commencent-elles à « activer » ? Quels sont leurs rôles et stratégies dans leurs lieux de lutte ? Quels regards portent-elles sur cette période et qu’ont-elles à nous transmettre ?
Les témoignages de Fatma Chebbah Abdelli, Zohra Drif Bitat, Louisette Ighilariz, Baya Outata Kollé, Baya Laribi Toumia se tressent avec celui de l’historienne et elle-même ancienne combattante, Danièle Djamila Amrane Minne. Ils s’entremêlent aussi avec des extraits du court métrage de Rabah Laradji « La Bombe » et « La Bataille d’Alger » de Gilles Pontecorvo.

 

TW Scène d’humiliation par des soldats coloniaux

En présence de la réalisatrice Alexandra Dols (sous réserve), présenté par la docteure en science politique Karima Ramdani.

Commander · Note d’intention

Distribution
Production : Alexandra Dols French original version with english subtitles - 75' Support : fichier vidéo, dcp
Alexandra Dols
Site · La question boussole d’Alexandra Dols est celle de la libération des peuples et de la libération de soi face à un pouvoir protéiforme. Diplômée d’un Master en création et réalisation audiovisuelle à Paris VIII et d’un Master en écriture de scénario Paris I Panthéon-Sorbonne, Alexandra Dols est autrice, réalisatrice et performeuse. Au sein d'Hybrid Pulse, elle écrit et réalise des documentaires sur les luttes de libérations dans le monde arabe et en France qui trouvent de nombreux échos en France et à l'international. Pour n'en citer que certains : Moudjahidate (2007) Derrière les fronts (2017 - Sunbird Award, en sortie nationale en France) Minimum syndical (2019). Attachée à la transmission, elle participe à de nombreuses projections, débats, séminaires et conférences (Université Sorbonne, Fémis, Théâtre National de Bretagne, University of Virginia, Museum of Fine Arts de Houston, Institut Français de Tunis, SOAS University (Londres), Sandberg Institutes (Amsterdam). Depuis 2010, elle conçoit des outils féministes d’éducation à l’image ; des parcours « d'auto-défense filmique » qu'elle déploie auprès de jeunes et d'adultes. Aujourd’hui, elle écrit et développe une performance dystopique Imbratoura hybridant texte d'anticipation, danse krump et art numérique. Au cœur de son travail et de sa poésie, la question de l'auto-défense intellectuelle et sensorielle côtoie l'ouverture des imaginaires.
Karima Ramdani
Karima Ramdani – est docteure en science politique et enseigne en lycée professionnel. Ses travaux explorent les différents processus de subjectivation politique des personnes musulmanes durant les périodes coloniale et post‑coloniale. Elle est notamment l’autrice de l’article « Genre, "race" et allochronisme. Les femmes "indigènes" au centre de l’altérité coloniale en Algérie » paru dans Les Cahiers du CEDREF et de 15 biographies de combattantes algériennes, parues dans l'ouvrage collectif dirigé par Sylvie Thenault Tramor Quemeneur et Tengour Siari Ouarda, Dictionnaire de la guerre d'Algérie, Bouquins, 2023.
Faire défiler vers le haut